Tonton Photo

Les coulisses d’une photo #02 : les amoureux du métro

42 Commentaires
Suite à la première analyse d’une photo du Taj Mahal, en Inde, voici les coulisses d’une photo réalisée dans le métro de Tokyo et qui mêle éléments figés et en mouvement.

Coulisses d'une photo : les amoureux du métro de Tokyo, Japon © Clément Racineux / Tonton Photo

Les amoureux du métro de Tokyo, Japon. Fuji X-E1 et Fujinon 23mm F/1.4 – 1/20, F/2.8, ISO 200 © Clément Racineux / Tonton Photo


 

Le contexte

Je déambulais dans le métro de Tokyo avec le petit groupe de lecteurs du blog partis pour notre voyage photo au Japon. Nous tentions diverses photos autour du thème de la pose longue, histoire de capter les mouvements de foule dans cette capitale ô combien peuplée… L’idée était de capter des éléments figés au milieu de personnages en mouvement, pour évoquer la folie urbaine, la sur-population, bref, la frénésie urbaine d’une mégalopole moderne.
 
Alors que nous étions tous concentrés sur notre tâche, deux jeunes viennent à notre rencontre, intrigués : « mais que prenez-vous donc en photo ? » 😉
Après leur avoir expliqué brièvement notre travail autour de la pose longue, nous leur proposons de poser pour nous, figés au milieu de la foule en mouvement. Ils acceptent !
 

La réalisation

Bien que ces jeunes gens soient des modèles volontaires, il faut tout de même faire vite pour ne pas les déranger trop longtemps. Je décide donc les réglages suivants :
> Ouverture : F/2.8.
J’ai choisi une faible profondeur de champ afin de détacher les deux amoureux de leur environnement.
 
> Vitesse : 1/20.
J’ai choisi une vitesse lente pour que les passants pressés laissent la trace de leur mouvement sur mon image.
 
> Sensibilité : 200 ISO.
Les sous-sols du métro sont illuminés de puissants néons, la lumière est très blanche, il n’y a donc aucun besoin de monter en sensibilité.
 

Problème : une fois encore, je n’ai pas de pied photo !

Plus exactement, nous sommes au milieu d’une foule pressée, donc nous évitons de sortir les trépieds qui gêneraient la foule. Et de toute façon, mon seul pied photo est un petit Gorillapod qui culmine à 20cm de haut 😉 Il ne me sera donc d’aucune utilité pour cette image, où je compte mettre mon objectif à hauteur du regard de mes sujets.
 
Sans pied photo, je ne peux donc pas choisir une vitesse trop lente car cela provoquerait assurément un flou de bougé.
Je choisis donc 1/20 de seconde, une vitesse lente pas trop lente… (vous me suivez toujours ? ;))
 

Mon astuce : choisir le mode rafale.

 
En effet, avec une telle vitesse d’obturation, le seul fait d’appuyer sur le déclencheur créé un flou de bougé. En choisissant le mode rafale, je suis assuré de ne bouger qu’une seule fois au déclenchement, puis de prendre un maximum de clichés en pariant sur le fait qu’au moins une photo sera bien nette !
 
J’ai donc pris pas mal de clichés, une vingtaine environ, en prenant le soin de respirer bien calmement pendant la prise-de-vue en rafales, afin d’être le plus stable possible.
 
Le fait de prendre plusieurs photos à un autre intérêt : la foule avance à son propre rythme, au hasard. En prenant plusieurs images, je m’assure donc d’avoir une foule « bien positionnée » par rapport à mes deux modèles, une foule qui remplit bien le cadre sans pour autant cacher le visage de nos amoureux.
 

Second problème : je n’ai pas le résultat escompté

Et oui, malgré tout le soin apporté à ma prise-de-vue, l’autofocus de mon X-E1 m’a trahi 😉 Je m’explique : sur la vingtaine de photos enregistrées sur ma carte mémoire, deux seulement me plaisent :
> sur l’une, les deux amoureux sont bien, mais la foule est mal positionnée, ce qui rend la photo peu intéressante.
> Sur l’autre, la foule est bien positionnée, mais mon autofocus a choisi de faire la mise-au-point sur la signalétique dans le dos des amoureux.
 
La solution ? Le post-traitement et… Photoshop ! Après quelques manipulations dans Photoshop, je fusionne donc les deux images. C’est donc pour cette raison que, malgré une faible profondeur de champ de F/2.8, le visage des amoureux ET la signalétique sont nets ! À F/2.8, seuls les deux visages devraient être nets, pas le reste.
 
Je pratique rarement ce type de retouches, mais dans ce cas précis Photoshop m’a sauvé la mise car j’avais promis aux deux amoureux de leur envoyer la photo…
 
Si ce type de retouches sur Photoshop vous intéresse, je pourrai un jour faire un tutoriel filmé à ce sujet.
 

Coulisses d'une photo : les amoureux du métro de Tokyo, Japon © Clément Racineux / Tonton Photo

Les amoureux du métro de Tokyo, Japon. Fuji X-E1 et Fujinon 23mm F/1.4 – 1/20, F/2.8, ISO 200 © Clément Racineux / Tonton Photo


 

Si c’était à refaire ?

Voici les deux choses que je modifierais :
> premièrement, je prendrais un peu plus de temps. Je me suis senti très pressé pour ne pas gêner ces deux personnes, ce qui m’a amené à cette erreur de mise-au-point. Or j’aurais certainement pu prendre une ou deux rafales de plus, sans les gêner davantage.
 
> Deuxièmement, je choisirais finalement une ouverture plus petite, du type F/8 par exemple :
 
Cela me permettrait d’avoir une profondeur de champ plus importante (j’aime finalement que l’environnement soit net, je trouve que cela fonctionne bien dans le cadre de cette photo car le mouvement des passants est mis en exergue. Par ailleurs le fait que la signalétique soit bien nette donne des informations sur le lieu de la prise-de-vue et renforce l’ambiance),
 
et m’obligerait par ailleurs à ralentir davantage ma vitesse d’obturation (pour compenser la perte de luminosité liée à une ouverture plus petite), ce qui entraînerait des traces de mouvements de foule encore plus marquées.
 
Pour se faire, j’aurais pas exemple pu emmener avec moi un monopied, qui aurait permis de prendre appui sans pour autant encombrer tout le passage avec un trépied. J’aurais également pu m’appuyer sur les épaules d’un autre photographe du groupe 😉
 

J’espère que cette anecdote vous permettra de mieux comprendre la construction d’une image, ainsi que les recours possibles en cas d’erreur.

N’hésitez pas à poster vos remarques ou questions en commentaires !

42 Commentaires

  1. Neoblaster

    19 juin 2015

    Hello Clément,

    Super sujet. J’ai tiré une excellente astuce de ce post : le mode rafale pour eviter le bouger du premier déclenchement. J’en suis également victime bien que le déclencheur soit vraiment souple.

    Bien que la photographie retouchée, ne soit plus de la photo a proprement parlé, j’aurais bien aimer en savoir d’avantage sur la retouche faites avec Adobe Photoshop. J’utilise souvent le soft pour des images dans le Web Dev mais pas en photo et je me demandais comment tu avait procédé pour composer l’image. Cela me servira probablement dans mon projet d’astrophotographie.

    Sur ce merci pour ce post et à bientôt !

    Répondre
    • Tonton Photo

      19 juin 2015

      Bonjour et merci pour ton commentaire.
      Vaste sujet que celui de la photo retouchée 😉 Pour moi il s’agit encore de photo, même si évidemment on ne peut plus la qualifier de photo de reportage journalistique, c’est indéniable.
      Il faudra que je fasse un tutoriel filmé un de ces jours, pour expliquer ce type de retouches sous Photoshop.
      Bonne soirée !

      Répondre
  2. leguevel

    19 juin 2015

    Bonjour,
    la photo est vraiment super, et c’est vrai que le fait de pouvoir voir les pancartes rallonge le temps de ces voyageurs immergés dans cette course effrénée. De plus je trouve que le regard effacé du marcheur de droite rend cette image encore plus irréelle. Merci beaucoup pour cette astuce de rafale et cette explication bien venue. Je n »ai pas encore la chance d’avoir du 2.8, aurais-on pu avoir un résultat similaire avec un 16/85( 3.5/5.6).
    c’était quelle focale?
    merci encore.
    un amateur frustré.
    cdt

    Répondre
    • Tonton Photo

      19 juin 2015

      Merci !
      C’était un 23mm sur un capteur APS-C, donc équivalent 35mm sur capteur plein-format.
      Le résultat aurait effectivement pu être similaire avec une ouverture moins grande. Simplement cette ouverture plus petite aurait obligé à choisir un temps de pose plus long.

      Répondre
  3. BISE David

    19 juin 2015

    Une photo réussie.
    Les explications sont intéressantes et formatrices.
    Merci.
    Le dernier article de BISE David : We are sentimental animals.My Profile

    Répondre
  4. Pascal

    19 juin 2015

    Félicitations et merci pour cet article qui nourrit un peu plus mon intérêt récent pour la photo.

    Répondre
  5. Tonton Photo

    19 juin 2015

    Merci à vous

    Répondre
  6. Gianni

    19 juin 2015

    Merci beaucoup Clément, pour cet article qui nourrit un plus mes connaissances sur la photo long exposition, les explications sont très intéressantes. Merci encore et Félicitations.

    Répondre
  7. arnaudthx

    19 juin 2015

    Bonjour Clément,
    Très très intéressant, la genèse de cette photo. Tu expliques pourquoi et comment et surtout tu as suffisamment de recul pour dire, comment tu aurais pu faire mieux.
    Tu dois être un des seuls avec Sebastien Roignant à avoir cette attitude.
    En ce qui me concerne j’attends la prochaine.
    Arnaud

    Répondre
  8. ChanBar

    19 juin 2015

    Merci pour toutes ces explications très instructives. J’aime particulierement le « j’ai fait – à refaire »…

    Répondre
  9. Perrine

    19 juin 2015

    Merci pour cet excellent témoignage. J’avoue rassurant de voir que même un photographe avancé fait des erreurs et en tirer des leçons. Je note l’astuce du mode rafale !

    Répondre
  10. lucien

    20 juin 2015

    Bonjour ,merci pour le partage de tous les trucs et astuces,super le mode « rafale »je n’y aurais pas pensé.

    Répondre
    • Tonton Photo

      22 juin 2015

      Merci à tous pour vos retours !

      Répondre
  11. Sergio

    20 juin 2015

    Bonjour Clément !

    J’y étais !!!!!

    Excellent souvenir que cette séance photo dans le métro de Tokyo ! L’un de ces moments où la « fièvre photo » vous habite !

    Quelques souvenirs du métro et du stage : https://flic.kr/s/aHsk5YeDFb

    Répondre
    • Tonton Photo

      22 juin 2015

      Salut Sergio !
      Oui, excellent souvenir en effet 🙂 Encore bravo pour tes photos !

      Répondre
  12. Benj

    20 juin 2015

    Merci beaucoup pour cette explication qui est aussi réussi que ta photo.

    Répondre
  13. Martine

    20 juin 2015

    Bonjour,
    Un grand merci de retransmettre ainsi tes connaissances de façon aussi précise et simple et de nous donner tes astuces.
    Le principe « j’ai fait » mais maintenant »je ferai ainsi » me pait beaucoup.
    La méthode de retouche m’intéresse aussi.
    J’attends la suivante avec impatience.
    Martine

    Répondre
  14. Jojo94

    20 juin 2015

    Excellente PHOTO. La retouche, sauf « reportage » est le plus souvent nécessaire, et même en reportage, un petit recadrage ou redressement de perspective est bienvenu.
    Merci pour les explications et tous les petits trucs que tu nous dispenses.

    Répondre
  15. Jean-Luc

    20 juin 2015

    Merci pour cette expérience et surtout ces astuces. 😉

    Répondre
  16. jacb

    20 juin 2015

    Bonjour et merci pour cet expérience , j’ai bien aimé l’astuce du « rafale » et l’analyse après coup qui m’encourage à en faire de même après la première « decéption ».
    Une petite découverte pour moi sur Photoshop (hier), le rajout sur une photo( type objet détail en NB) d’un vignetage réglable en surface et dégradé à volonté ,a sauvé pour moi la photo en lui adjoignant un mystère (factice?) mais salutaire.
    Merci TONTON

    Répondre
    • Tonton Photo

      22 juin 2015

      Merci à tous pour vos commentaires !

      Répondre
  17. Bernard

    20 juin 2015

    Hello !

    Belle photo !
    Et pourquoi ne pas utiliser un filtre neutre (ND), avec un trepied : cela permet de faire des poses plus longues.
    Un tuto sur le sujet m’intéresse vraiment, si c’est possible !!

    Merci,

    Bernard.

    Répondre
    • Tonton Photo

      22 juin 2015

      Bonjour Bernard,
      effectivement l’utilisation d’un filtre neutre et d’un trépied serait la meilleure solution. Le problème c’est que nous ne pouvions pas sortir les trépieds car nous aurions gêné toute la circulation des gens dans les couloirs du métro (et il y a vraiment beaucoup beaucoup de monde dans le métro à Tokyo ;)).
      C’est noté pour le besoin de tutoriel sur le sujet !

      Répondre
  18. Eric

    21 juin 2015

    Une autre astuce qui permet de ne pas avoir ce genre de raté et de faire la mise au point en automatique et ensuite de passer en mode manuel.
    Normalement pas de retouche nécessaire (qui ne sont pas forcément super simple avec le xe1)
    Dans ce mode là les rafales sont plus rapide (pas de mise au point entre chaque déclenchement) et c’est le photographe qui choisit ce qui doit être net

    Répondre
    • Tonton Photo

      22 juin 2015

      Bonjour Eric,
      oui c’est exact, c’est même une technique que j’utilise très souvent ! J’ignore pourquoi ce jour là je n’y ai pas pensé… 😉

      Répondre
  19. Sergio

    21 juin 2015

    J’y étais !!!

    Excellent souvenir que cette séance photo dans le métro de Tokyo… Excellent souvenir de tout le séjour d’ailleurs….

    Quelques photos du métro prises au même moment… (Le talent en moins…)
    https://flic.kr/s/aHsk5YeDFb

    Répondre
    • jacb

      21 juin 2015

      Bonjour à tous
      Bravo Eric , j’aime bien tes photos , choix et composition en particulier, une belle musique d’images pour ce début de journée , c’est la fête…!
      Belles photos!!!!

      Répondre
    • jacb

      21 juin 2015

      Pardon Sergio,
      Erreur de ma part je parlais de vos photos du métro à TOKYO en citant Eric.

      Répondre
    • Christophe B.

      23 août 2015

      @Sergio: Le talent en moins? Je trouve vos photos plutôt réussies et très belles.

      Répondre
      • Sergio

        23 août 2015

        Merci Christophe !

        Répondre
  20. cassyne

    21 juin 2015

    Sympa la photo, je m’améliore j’avais compris que c’etait une photo posée dans un monde en mouvement, comme quoi tout arrive. Bon fini avec mon autosatisfaction. Très jolie photo, avec beaucoup de caractère. J’avoue que je ne n’aurais pas remarqué le passage de photoshop tellement c’est bien fait. J’adore ce concept de nous faire découvrir « l’histoire » de la photo. On entre dans la magie de la préparation qui est l’essentiel du travail. Bonne soirée et à bientot.

    Répondre
  21. DURAND

    22 juin 2015

    Purée, bien vu le coup de la rafale pour éviter le flou de bougé ! Il faut déjà bien maîtriser tous les paramètres pour y penser.

    Bonne analyse qui conduit ensuite à dire : « j’aurais du faire ainsi » . C’est la preuve de la lucidité, de la modestie, de l’humilité du photographe.

    Chapeau MONSIEUR Tonton Photo.

    Répondre
  22. Adrien

    23 juin 2015

    Je m’etais justement pose la question quand j’ai vu ta photo sur le reportage
    Je me demandais comment avais tu reussi a figer ce couple parmis toute la foule
    Le fait de savoir qu’ils jouaient le jeu et posent jouent bie evidemment un role important.

    Je suis content de lire que faire un mode raffale en vitesse lente peut donner un effet aussi reussi
    Cependant je me demande pourquoi as tu choisi le mode autofocus, n’y avait-il pas un mode plus adéquate?

    J’attends l’explication photoshop avec impatience

    Cheers
    Adrien

    Répondre
  23. chanfi22

    23 juin 2015

    Bonjour Clément

    encore un très bon article et comme beaucoup je retiens l’astuce du mode rafale (super idée).
    Idem pour la « retouche » sous Photoshop qui au final permet d’obtenir une photo originale et drôlement sympa.
    Dans le même genre d’idée ce serait pas mal que tu nous en raconte plus sur le tirage N&B car je trouve qu’il donne une vision différente qui se prête merveilleusement bien au lieu et aux sujets.
    Continue à nous faire découvrir « tes coulisses de la photo » car c’est passionnant.
    Bravo

    Répondre
  24. Donlope

    23 juin 2015

    Merci pour ce partage, c’est très intéressant! Je n’avais pas vu qu’il s’agissait de la fusion de 2 photos, c’est très bien fait. Quant au retour d’expérience, je retiens le monopode en milieu chargé 🙂
    Le dernier article de Donlope : Une petite mante?My Profile

    Répondre
  25. michel/mistur

    23 juin 2015

    Merci pour ces informations, je vais essayer de faire la même chose aux congés sur Paris.
    La photo est magnifique, la composition super.
    Amicales salutations. miStur

    Répondre
  26. Jade

    25 juin 2015

    Merci pour cet article, très intéressant et enrichissant comme toujours et très belle photo au passage (du genre que je rêve d’être capable de prendre un jour) 🙂
    Je n’avais pas remarqué que c’était une fusion entre 2 photos, mais avec les explications ça me semble évident maintenant ^^
    J’aimerais beaucoup que tu fasses une vidéo sur Photoshop un jour car je ne maîtrise absolument pas (pour mes photos, je me contente toujours de quelques retouches basiques avec le logiciel de base de mon ordi, iPhotos) !

    Jade

    Répondre
    • Yvan Lebrun

      16 décembre 2016

      Oui PhotoShop nécessite beaucoup de temps d’apprentissage mais ça en vaut vraiment la peine. Il existe de très bon logiciels similaire qui sont un peu plus simple aussi, SiteComme.ca à fait une belle recherche sur les meilleurs logiciels photo, vous pouvez aller voir ça vous aidera peu être.
      http://www.sitecomme.ca/fr/les-meilleurs-logiciels-photos-comme-photoshop/

      Répondre
  27. Flo

    25 juin 2015

    Merci, Clément pour ces explications. Je me demandais justement comment tu avais fait pour avoir la netteté sur les panneaux et sur les visages.
    Je suis preneuse d’un tuto sur Photoshop, si tu le crées!
    Bonne fin de journée,
    Flo

    Répondre
  28. Pierre Ebeunque

    21 janvier 2016

    Merci pour cette rubrique très instructive.
    Un tuto Photoshop sur le sujet serait effectivement sympa…
    Et bravo pour la photo !

    Répondre
  29. Abdelhak

    25 mai 2016

    Merci d’avoir partagé les coulisses de votre photo. Il se trouve justement que je commence en ce moment à m’intéresser à l’expression du mouvement en photo. Cette analyse tombe à pique. shooter en rafale est un bon tuyau. merci encore.

    Répondre
  30. OlivierBgt

    22 janvier 2017

    Merci pour les explications qui sont très claires et didactiques, comme d’habitude 😉
    La photo parait bien simple a réaliser et on ne se doute pas du tout des astuces utilisées …
    C’est vraiment « trop fort » !
    Bravo Tonton.

    Répondre

Laissez un commentaire

Attention : l'image que vous tentez de publier n'est pas valide. Si vous publiez votre commentaire, elle ne s'y affichera pas. Relisez d'abord les recommandations sur les formats d'images.

  Formats acceptés : GIF, PNG, JPG, JPEG. Largeur/Hauteur maximum : 1000px.
Merci de respecter ces dimensions sinon la photo sera trop lourde et la page sera lente à afficher pour tout le monde !
Pour redimensionner votre image, vous pouvez utiliser ce service gratuit : www.bloggif.com/resize (mettre 1000px dans chaque case de largeur/hauteur).
Affichez la dernière publication de votre blog dans ce commentaire

SUR LE MÊME THÈME