L'exposition (2/3) : <br />Comprendre la vitesse d'obturation en moins de 3 minutes

L’exposition (2/3) :
Comprendre la vitesse d’obturation en moins de 3 minutes

55
Publié dans : Niveau débutant

Je publie cet article dans le cadre d’une série de trois chapitres consacrés aux règles de base de l’exposition. Si vous n’avez pas encore lu le premier chapitre, je vous conseille de commencer par vous y rendre en cliquant ici : Comprendre l’ouverture en 3 minutes. Aujourd’hui nous abordons la vitesse d’obturation.

La théorie

Lorsque vous appuyez sur le déclencheur de votre appareil photo, une petite pièce mécanique, appelée obturateur, s’ouvre pour laisser passer la lumière durant un très bref instant dans votre appareil photo (jusqu’au capteur électronique), puis se referme.
 
C’est donc la vitesse avec laquelle l’obturateur s’ouvre et se ferme qui détermine le temps de pose de votre cliché : lent ou rapide.
 
Cette vitesse aura deux implications : la possibilité de figer un mouvement rapide ou bien de provoquer un flou de bougé, mais aussi de rendre votre photo sous-exposée ou sur-exposée…
 
Mais alors comment faire la différence avec l’ouverture ? (nous avons en effet vu dans le précédent article que l’ouverture agit également sur la sous-exposition ou la sur-exposition d’un cliché)
> L’ouverture concerne la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil.
> La vitesse d’obturation, elle, concerne la durée pendant laquelle nous laissons entrer cette lumière.

 
Les deux paramètres sont donc obligatoirement liés : plus mon temps de pose est long (vitesse lente), plus je vais devoir réduire la quantité de lumière qui passe (l’ouverture), afin d’éviter une sur-exposition du cliché à la lumière.
 
À l’inverse, plus mon temps de pose sera court (vitesse rapide), plus je devrai prévoir une grande ouverture, afin qu’une quantité de lumière suffisante ait le temps de passer pendant ce court instant… (si la théorie vous inquiète, passez directement aux points suivants : la pratique, et la preuve par l’exemple !)
 
La vitesse s’exprime en fraction de seconde. Exemple : 1/250ème de seconde, ou 1/8ème de seconde. Plus le chiffre derrière le « 1/ » est élevé, plus la vitesse est rapide.
 

Après avoir lu ces deux articles sur l’ouverture et la vitesse, vous savez désormais déchiffrer le genre d’indications que l’on voit sur les écrans ou les viseurs d’appareils photos :
« F/5,6 • 1/125 » = le diaphragme de votre objectif est ouvert à F/5.6, et la vitesse d’obturation est de 1/125ème de seconde :)

 

La pratique : concrètement, comment agir sur la vitesse d’obturation ?

Vous pouvez agir sur la vitesse d’obturation par 2 moyens : le mode manuel, ou le mode Priorité à la vitesse avec la fonction « S » (comme speed en anglais) ou « Tv » (comme Time Value in english, ou comme télévision, mais bon… ça ne veut plus dire grand chose du coup… ;) ).

 

En agissant sur la vitesse, vous pouvez décider de faire une pose longue (pour prendre des photos de nuit, ou bien par exemple pour capter le mouvement de l’eau d’une cascade), ou bien de faire une pose très rapide, par exemple pour figer la course d’un sportif ou le mouvement d’un oiseau en plein vol.

 

Grâce au mode automatique « Priorité à la vitesse », vous pourrez vous concentrer uniquement sur ce paramètre, pendant que votre appareil photo calculera automatiquement la bonne ouverture, pour une photo correctement exposée.

 

La preuve par l’exemple

Voici un exemple typique d’application des principes de vitesse d’obturation sur le terrain. Il y a quelques années, j’ai eu la chance de pouvoir faire un reportage sur une fête touarègue ancestrale et toujours bien vivante : la Sebeiba, à Djanet, dans le grand sud algérien.

 
Pendant les festivités, les femmes chantent, jouent des instruments de musique, et tapent dans leurs mains pour exhorter les hommes au courage. Je trouvais leurs tenues très belles, très colorées et bariolées. Ma première envie a donc été de saisir cet instant sur photo. J’ai donc utilisé une vitesse d’obturation rapide, pour figer le mouvement (dans ce cas précis, la vitesse était de 1/320° de secondes) :

 

Ce que permet une vitesse rapide : figer le mouvement :

Comprendre la vitesse d'obturation : test en vitesse rapide

Test : prise de vue en vitesse d’obturation rapide (200mm – F/7.1 – 1/320)

Puis, j’ai eu envie de reproduire sur photo le sentiment de tableau coloré dans lequel je me trouvais. J’ai donc pris la même scène en vitesse lente, pour laisser le mouvement imprimer sa trace sur le capteur de l’appareil photo. Je suis donc passé à une vitesse lente : 1/8° de seconde. On dirait presque un tableau à l’huile !
 
Ce que permet une vitesse lente : rendre le mouvement :

Comprendre la vitesse d'obturation : test en vitesse lente

Test : prise de vue en vitesse d’obturation lente (200mm – F/16 – 1/8)

Vous l’avez peut-être constaté, lorsque ma vitesse d’obturation est plus lente, alors mon ouverture est plus petite (donc un grand chiffre), afin de laisser passer moins de lumière et garder une exposition correcte. (Si ce point n’est pas clair pour vous, ne manquez pas de consulter l’article Comprendre l’ouverture en moins de 3 minutes).
 
Maintenant que vous avez compris ce que signifie la vitesse, vous avez pu constater que ce n’est pas sorcier !
Avec un peu de pratique, vous arriverez à déterminer jusqu’à quelle vitesse vous pouvez descendre sans trembler. Par exemple, en ce qui me concerne, j’observe qu’avec mon appareil photo, qui est assez lourd, je peux descendre tranquillement jusqu’au 1/30° de secondes (avec mon objectif 17-50mm). En-dessous de cette vitesse, je dois me concentrer fermement ou bien utiliser un trépied pour ne pas faire trembler mon image.

 

À vous de jouer !

Pour réellement intégrer ce principe de manière naturelle, il faut essentiellement s’entraîner afin qu’il devienne un reflex de pensée.

 

Voici une idée d’exercice simple à réaliser : photographier des herbes hautes ou le feuillage d’un arbre :
1/ Réglez votre appareil sur le mode Priorité à la vitesse (S ou Tv)
2/ Commencer par prendre l’image en vitesse rapide (pour cet exemple, réglez au minimum sur 1/250)
3/ puis attendez un petit coup de vent, et prenez la même image en vitesse lente (par exemple à 1/30).
Vous comprendrez rapidement la différence : la moindre brise fera bouger les herbes ou les feuilles, et vous pourrez ainsi capter la trace de leurs mouvements.
Sortez tout de suite pendant que ces explications sont fraîches dans votre tête, et déclenchez un maximum !

 

La suite

Pour lire la suite de cette trilogie sur le triangle d’exposition, je vous invite à lire l’article suivant : L’exposition (3/3) : Comprendre la sensibilité ISO en moins de 3 minutes.
 

Et vous, avez-vous déjà essayé le mode « Priorité vitesse » ? Avez-vous déjà essayé de photographier des objets ou des gens en mouvement ?

…dites-le moi dans les commentaires : partagez vos astuces ou les freins qui vous empêchent de progresser sur ce point !

 

(Requêtes ayant mené à cet article)
  • vitesse dobturation
  • vitesse obturation
  • quelle vitesse dobturation choisir
  • regler le temps dobturation
  • vitesse d obturation lente
  • calcul vitesse obturation pour vol d\oiseaux
  • vitesse dopturation
  • vitesse d\obturation photo
  • vitesse d\opturation
  • vitesse et exemple photo

Vous aimerez aussi...

55 commentaires... et vous ?

(Ce blog existe pour vous, n'hésitez pas à participer pour le faire vivre !)
  1. An dit :

    Super explications!!! j’ai ENFIN compris l’ouverture et la vitesse!
    arf… je veux bien sortir m’entraîner tout de suite mais je suis au boulot!!

  2. Ibrahim dit :

    Bonsoir, je vous remercie infiniment pour ces deux cours, simples et efficaces (le troisième par contre n’existe plus). Et j’ai une question concernant un autre sujet : comment prendre des photos urbaines avec effet de mouvement lumineux (le genre où on peut voir les feux des voitures en ligne continue)… Je ne peux m’exprimer plus techniquement car je ne connais pas grand chose dans le domaine, je ne sais pas non plus si on doit être muni d’équipement spécifique.

    Merci encore, et à bientôt j’espère avec d’autre cours.

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour Ibrahim,
      merci pour ce commentaire, et désolé pour la coquille, le lien est désormais corrigé pour avoir accès à l’article Comprendre la sensibilité ISO en moins de 3mn.
      Pour votre question sur le mouvement lumineux, j’en prends bonne note, j’essaierai d’écrire un tutoriel à ce sujet. A priori, à part un trépied, il n’y a pas besoin d’autre matériel :)
      À bientôt !

  3. Gremine dit :

    Merci beaucoup, j’ai enfin le déclic , c’est votre explication la plus simple et la plus claire de tout ce que j’ai déjà pu lire à ce sujet . Bonne journée

  4. jeff dit :

    bonjour ,

    j’ai lu votre tutoriel et je suis confronté a un problème avec une caméra de vision nocturne.
    j’ai besoin de filmer des véhicules a haute vitesse ,j’ai donc une vitesse d’obturation élevée mais mon image est très sombre ou avec des bandes noire et les détails son blanc ou trop réfléchhissant.
    je dois donc jouer sur l’ouverture ?

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour,
      je ne m’y connais pas du tout en caméras de vision nocturne. Cependant, si les règles sont les mêmes que sur un appareil photo ou une caméra classique, alors en effet il faut jouer sur l’ouverture.

      Si, malgré votre vitesse d’obturation rapide, il y a des détails sur-exposés, alors il faut choisir une plus petite ouverture (F/ plus grand chiffre).

      Vous pouvez également vérifier que votre sensibilité ne soit pas réglée sur une valeur trop élevée (si elle est réglée en mode automatique, l’appareil aura sans doute tendance à choisir une haute sensibilité car il fait nuit. Du coup, en baissant la sensibilité, vous devriez également éviter de sur-exposer certaines zones de l’image).

  5. angele dit :

    voila maintenant quelques années que je me passionne pour la photo sans pour autant prendre le temps de me perfectionner car il faut l’avouer c’est un peu complexe la photographie ! j’en ai lu des magazines, des blogs… mais aujourd’hui, alléluia, grâce a votre blog j’ai enfin compris l’ouverture, la vitesse,ce que signifiais le f , MERCI!
    pour l’entrainement on attendra un peu le temps que la batterie charge ;)
    A l’occasion si vous pouvez faire un petit tuto sur le fuji xe-1, j’en serais ravie. Il me donne du fil a retordre pour une débutante!
    bonne continuation

  6. Valérie dit :

    Bonjour,
    Je viens d’acquérir le tout nouveau Canon G7X et j’avais tout de suite en tête de sortir du mode auto et de composer moi même mes photos. Mais horreur! Je ne comprenais rien à tout ce charabia : priorité vitesse, iso, ouverture, diaphragme.. f , Av, Tv etc..
    J’ai consulté plusieurs sites mais le vôtre a enfin fait tomber la pièce!..
    Nous partons en Thaïlande la semaine prochaine et je compte bien mettre en pratique cette théorie.
    Merci à vous et bravo pour la clarté de vos explications et l’approche ludique et simple qui fait qu’on va jusqu’au bout et qu’on pige enfin :D .
    Je m’en vais mettre en pratique tout cela!
    Merciiiiii

  7. laure dit :

    bonjour, je vous remercie pour vos tutoriels qui m’aident à mieux comprendre ce que je fais avec mon appareil (j’ai un nikon d3100 ).
    je souhaite principalmeent photographier mes enfants et ceux des autres (photo de « newborn » et bebe comme on en trouve plein sur le net).
    Selon vous a quelle vitesse dois je mettre mon appareil que mon sujet (bebe de 6 mois qui gigote BEAUCOUP) soit bien net?
    pour l’ouverture je vais investir dans un nouvel objectif (50mm 1.8g) car je n’obtiens pas d’arrère plan flou comme je le souhaite avec mon objecif de base).

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour Laure,
      merci pour votre commentaire.
      Pour des photos de bébés, le 50mm F/1.8 est un excellent choix.
      Au niveau de la vitesse, cela dépend de la luminosité ambiante, mais il faut une vitesse assez rapide si le bébé bouge, au minimum 1/125 je pense.

  8. Crèvecoeur dit :

    Un commentaire sur les flous de tremblement. Je te cite : « Par exemple, en ce qui me concerne, j’observe qu’avec mon appareil photo, qui est assez lourd, je peux descendre tranquillement jusqu’au 1/30° de seconde ». D’abord, bravo ! Cela signifie une bonne tenue de l’appareil…
    Cette vitesse dans l’absolu ne veut pas dire grand-chose si tu n’abordes pas (omission, car j’imagine que c’est tellement évident pour toi) la focale utilisée. Je me souvenais de cette règle qu’on m’avait apprise : tu prends l’inverse de la focale utilisée, ta vitesse de prise de vue devra être supérieure au chiffre trouvé. Je développe : avec un 200mm (en full format), l’inverse est de 1/200, tu pourras photographier sans risque de bougé à partir de cette vitesse. Avec les APS-C, une focale de 200mm équivaut à 300mm ou 320mm selon les marques, la vitesse théorique serait supérieure à 1/300 ou à 1/400. Evidemment, avec un objectif (ou boîtier) stabilisé, avec un boîtier plus lourd, donc plus stable, et l’habitude (bloquer son souffle au moment de déclencher), on peut gagner beaucoup, mais 1/30 à 200mm, tu m’épates !

    • Tonton Photo dit :

      Excellente remarque, merci ! C’est un oubli de ma part, j’ai donc corrigé le texte.
      Effectivement j’utilise également cette règle de l’inverse de la focale, non pas de manière stricte, mais juste pour avoir un repère auquel s’adapter.
      Le fait de déclencher créé aussi du mouvement. Sur mon Fuji X-E1, j’ai trouvé la parade : j’arrive à faire des photos stables au 18-55mm au 1/8 de secondes, en m’aidant du mode rafale. Ainsi, le fait d’appuyer sur le déclencheur me fait rater les premières photos, mais il y en a toujours une de nette dans les suivantes ;)

  9. Coltak dit :

    Bonjour,
    Cet article est remarquablement bien fait et bien écrit, cependant il est dit que lorsque l’on photographie en mode S, l’appareil calcule automatiquement l’exposition.
    Or, ce matin j’ai voulu photographier les mésanges picorant sur ma terrasse, je me suis donc mis en mode priorité à la vitesse et j’ai choisi la vitesse d’obturation maximale pour figer au mieux les mouvements des oiseaux.
    Mais mes photos sont sous-exposées ou carrément noires. Je ne comprends pas pourquoi ^^’. J’utilise un FujIfilm Finepix HS20exr.
    Encore merci pour ce merveilleux blog et ces conseils très utiles. ;)
    Coltak

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour,
      effectivement en mode S, votre appareil va calculer automatiquement l’exposition à partir de la vitesse que vous aurez choisie. MAIS : avec l’expérience, vous apprendrez à surveiller les réglagles calculés par l’appareil, car il est fort possible qu’au bout d’un moment, il ne puisse plus s’adapter à votre demande ;)

      Par exemple, s’il fait un peu sombre et que vous lui demandez de prendre une photo à une vitesse d’1/4000° de secondes, c’est beaucoup trop rapide, c’est normal que la photo soit sous-exposée, car votre appareil ne dispose pas d’une ouverture suffisante pour contrer cette très grande vitesse. Ré-essayez en baissant progressivement votre vitesse, vous finirez pas trouver le bon réglage.

      Pour prendre des oiseaux qui picorent, pas besoin d’aller aux vitesses maximum, vous pouvez rester à moins d’1/1000 de secondes (à la louche). S’ils sont en vol ce sera plus rapide évidemment…

      Par ailleurs, en ce qui concerne les photos d’oiseaux, vous pouvez également lire cet article : 5 conseils pour photographier les oiseaux

  10. Fleur dit :

    Bonsoir je viens de découvrir votre site et j’en suis ravi
    J’adore la photo je crois que vous allez m’aider beaucoup car avec vos explications je me débrouille un peu mieux mais vous allez avoir du fil à retordre avec moi

  11. fleur dit :

    bonjour
    merci pour le mémo un vrai aide mémoire je l’ai même plastifié
    merci

  12. nathalie dit :

    Bravo.J ai lu bcq et merci car enfin je suis allée faire des photos de mon fils au foot.bien sur pas toutes reussi.mais ce matin j analyse tout ça grace à votre site.Les explications sont claires.Du pur bonheur. J ai un nikon D3100 objectif nikon 28-80mm et un tamron 70-300mm .enfin je débute en photo.Encore Merci .

  13. nathalie dit :

    Je me suis plu car je veux apprendre la technique. Bouger autour des sujets .donner de l émotion aux photos , j adore .je suis passionnée par la rando et la photo.Mais voilà, la technique et moi en photo ça fait deux.grâce à votre site.je ne lache plus mon appareil. Mille merci.mais j ai conscience du travail à accomplir.

  14. Romane dit :

    merci beaucoup pour ces explications très claires! je ne pouvais pas trouver mieux ;)

  15. Marie No dit :

    Bjr, je découvre à l’instant tontonphoto et suis agréablement surprise de lire des explications simples et utiles … un grand bravo… je continue mon petit tour d’horizon :)

  16. Jc dit :

    Je pensais que je n’arriverai jamais à comprendre ses termes et fnialement j’ai eu réponses à mes questions de façon simple et clair grâce à toi !
    Cela fait longtemps que j’hésite à me lancer dans la photo et je viens de franchir le pas, bon, pas avec un reflex, j’ai préféré commencer avec un compact (RX100 M3 qui a l’air déjà pas mal, j’ai également pris un trépied et un déclencheur lcd) point de vue facilité de transport déjà et il a l’air de faire déjà de bonne photo avec pas mal de possibilité autre que mode « auto ». (enfin j’espère lol)
    Je passerai certainement au reflex plus tard mais en attendant je pensais que c’était un bon compromis.

    En tout cas encore merci pour ton site et tes explications :)

  17. isabelle dit :

    Bonjour
    Je viens d’acheter un Nikon D5300 avec un objectif 18-105
    Ton blog m’aide à mieux comprendre les mécanismes complexes de la photo. Merci
    Cependant je n’ai pas compris ce passage sur la vitesse :
    « …vous pouvez descendre sans trembler. Par exemple, en ce qui me concerne, j’observe qu’avec mon appareil photo, qui est assez lourd, je peux descendre tranquillement jusqu’au 1/30° de secondes (avec mon objectif 17-50mm). En-dessous de cette vitesse, je dois me concentrer fermement ou bien utiliser un trépied pour ne pas faire trembler mon image. »
    De plus dans les commentaires, un lecteur de ton blog rajoute la notion de focale liée à la vitesse ?
    Merci beaucoup

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour Isabelle,
      quand la vitesse d’obturation est lente, les mouvements de notre main, bras ou corps font trembler l’appareil photo lors de la prise de vue, ce qui donne une photo floue (c’est le fameux flou de bougé)
      C’est donc ce que j’expliquais dans cette phrase, en disant qu’après avoir testé la chose, j’ai remarqué que j’étais stable jusqu’au 1/30° de secondes avec cet objectif. En-dessous de cette vitesse (c’est-à-dire en choisissant des vitesses d’obturation encore plus lentes), je ne parviens pas à rester suffisamment stable, et mes photos sont donc floues.

  18. Lolithe dit :

    Bonjour,
    J’adore votre blog !
    Vous expliquez vraiment clairement toutes les techniques à adopter pour nous améliorer et avoir de meilleures photos, sans pour autant nous ennuyer et blinder la tête d’explications compliquées.
    À chacun de vos articles, j’essaye de mettre en pratique et ce qui fait plaisir c’est que cela fonctionne !
    Merci beaucoup et continuez ainsi, vous aidez vraiment !

  19. Parachris dit :

    Bonjour, je suis venu sur ce site très bien fait au demeurant parce que je voulais régler sur mon caméscope la vitesse de l’obturateur mais je vois que l’on parle photo. Pouvez vous me dire quelle vitesse mettre sur un caméscope pour filmer des scènes classiques de la vie courante, surtout en reportage où l’on a pas le temps de modifier sans cesse les paramètres d’enregistrement.

    Merci par avance..

  20. Guyom dit :

    Bonjour,

    Je crois avoir bien compris vos explications que je trouve claires et précises pour débuter. Par contre je ne parviens pas à mettre en pratique le flou d’un objet en mouvement.
    J’ai un nokon 1 J1 avec un objectif 30mm que je règle en manuel, ensuite je veut prendre un arbuste dehors quand il y a un peu de vent et je voudrais faire une photo net (en figeant le mouvement donc) et une photo avec le flou du mouvement des feuilles.
    Pour la photo net pas de pb : je mets ISO 100, vitesse 1/500 et F/5.6 (la plus grand ouverture) et j’ai une belle photo avec les feuilles bien nets.
    Par contre pour le flou cela ne va pas, dès que je réduis la vitesse (inférieur à 1/30 afin d’avoir du flou) j’ai une image trop lumineuse. Je mets ISO 100, vitesse 1/20 (et encore c’est rapide pour du flou), f/16 (la plus petite ouverture) mais la photo est beaucoup trop surexposée, on voit presque que du blanc.
    Comme je suis en limite de fermeture de mon objectif, et que je suis en 100 ISO, je ne sais pas comment rendre la photo moins exposée.
    Avez des pistes pour corriger cela ?

    Cordialement.

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour,
      effectivement ce genre de situation arrive parfois. Vous avez parfaitement compris la technique, mais la scène est encore trop lumineuse.
      2 solutions :
      > refaire votre photo à une heure de la journée où la luminosité est plus faible pour éviter la sur-exposition.
      > ou utiliser un filtre gris neutre (« filtre ND »). C’est un filtre sombre, qui se fixe sur l’objectif pour assombrir volontairement la scène à photographier. De cette manière, même en laissant une longue durée de pose, votre photo restera correctement exposée. Il existe beaucoup de filtres ND différents, en fonction de leur densité (de légèrement sombre à très opaque). Il faudra que je fasse un tutoriel à ce sujet un jour !

  21. buche71 dit :

    Bonjour, Tonton

    j’ ‘essaye de comprendre la photo numéro 1 des mains de femmes…si la vitesse d’obturation est élevé mon ouverture sera plus grande pour compenser l’exposition…donc si l’ouverture est plus grande on a donc une profondeur de champ plus petite???Et donc comment fait on pour avoir toute l’image net soit une grande profondeur de champ mais en gardant une vitesse elevé???On passe en mode manuel c ça ???

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour,
      « si la vitesse d’obturation est élevée mon ouverture sera plus grande pour compenser l’exposition »
      –> oui, c’est bien le cas si l’on parle d’une seule et même scène photographiée : pour avoir la même exposition que sur mon cliché précédent mais avec une vitesse plus élevée, alors je devrai ouvrir davantage le diaphragme.

      Le principe est bon. MAIS : en fait cette vérité est très relative. Car si la luminosité ambiante est forte, alors je cumule vitesse d’obturation rapide et diaphragme fermé (F/ grand chiffre) pour éviter que ma photo soit sur-exposée.
      C’est le cas dans ces photos de mains qui ont été prises dans le Sahara où la lumière est très forte.

      Dans le cas d’une situation lumineuse plus sombre où vous souhaitez une photo très nette, avec une grande profondeur de champ et une vitesse d’obturation qui ne soit pas trop lente pour éviter le flou de bougé, alors il vous reste un levier : la sensibilité.
      En augmentant la sensibilité ISO, vous pouvez trouver les réglages d’ouverture et de vitesse qui vous arrangent.

      La sensibilité est un réglage vraiment intéressant qui nous sort souvent de situations peu arrangeantes. Le seul problème, c’est de savoir si votre boîtier photo supporte bien la montée en ISO, car s’il supporte mal, cela créé du bruit dans l’image.

      Enfin, il est vrai que les modes semi-automatiques ne vous permettent pas d’avoir la même souplesse qu’avec le mode manuel.

      Est-ce que j’ai répondu à votre question ? Dites-moi si ce n’est pas clair.

      • buche71 dit :

        Génial,

        j’ai bien compris le principe que la lumière a son rôle dans cette histoire ;) donc je vais travaille un peu sur la sensibilité car je ne maîtrise pas du tout.

        Je me suis acheté un olympus omd em10 j’en suis ravi mais j’espère qu’il fera l’affaire…

        Au plaisir de vous suivre merci

  22. infographe dit :

    salut merci pour les explication
    svp la vitesse d’observation en utilise 1/60 et 1/250 ou,( pour synchronisé avec le flash ).

  23. JadeP dit :

    Bonjour !
    Je vais faire un timelapse de paysage d’ici quelques jours avec un Nikon d5100, un timelapse se réalise qu’en mode manuel ou je peux le mettre en priorité à la vitesse ? Il a l’intervallometre déjà compris dedans !
    Merci d’avance :-)

  24. JadeP dit :

    Bonjour !
    Je vais faire un timelapse de paysage d’ici quelques jours avec un Nikon d5100, un timelapse se réalise qu’en mode manuel ou je peux le mettre en priorité à la vitesse ? Il a l’intervallometre déjà compris dedans !
    Merci d’avance :-)

  25. orfa dit :

    Efficace! Bravo!

  26. thierry dit :

    merci pour vos explications très claires.
    ma fille fait du cheval et je prends souvent des photos lors de ses compétitions.
    je choisis la position S pour régler ma vitesse. mais je ne me rends pas compte si mon choix de vitesse est bon : au maxi, plus bas, etc…quel est ‘limpact d’avoir une vitesse maxi puisque mon appareil ( em10) compense? je joue aussi avec l’exposition.
    j’espère avoir été assez précis dans ma question. c’est dans ces momeents la où on se rend compte qu’être clair et concis n’est pas sisimple…. bravo à vous!

    cdlt

  27. LeaB dit :

    Super article merci !
    Je débute en photo et j’essaie de travailler sur les modes P et A avec la profondeur de champ.
    Mais impossible de réaliser une photo net au 1er plan: tout est flou… Et je pense que c’est du a la vitesse d’obturation. Sur ces modes je ne peux pas la modifier. Je comprend pas pourquoi je n’y arrive pas c’est frustrant

  28. Graciano Brigitte dit :

    Merci infiniment pour toutes ces explications qui enfin ont un sens pour moi et que je peux mettre en application. Je viens de faire un héritage ,un appareil un peu vieux maintenant mais qui me permet de mettre tous vos conseils en pratique à un prix imbattable. C’est un reflex olympus E-410. Je viens de passer plus de deux semaines à lire la notice d’ emploi et grâce à vous tout s’ éclaire Je ne suis pas au bout de mes peines mais l’essentiel est d’avancer , chacun son rythme mais grâce à vous je vais gagner du temps et ne pas me décourager car lorsqu’on débute c’est un peu hard quand même . Encore merci

  29. Béa dit :

    Bonjour tom-tom !

    Je viens d’avoir un appareil hybride, il s’agit de l’Olympus E-M5 ;
    Seulement voilà, je suis novice en photographie..
    Quand je veux régler la vitesse d’obturation on appareil me propose seulement des réglages du type 1″ ou 1.3″ » ou 1.6 ou 2 .. je ne comprend pas.. impossible de régler des vitesses à 1/60 ou même 1/250 etc.

    Pourrais tu m’aiguiller ? :)
    Merci d’avance, bonne journée !

  30. Axl dit :

    Merci pour ce super blog ! Je ne sais toujours pas changer la vitesse d’obsturation sur mon nikon coolpix s9900 mais au moins j’ai compris le principe …

  31. Elisa dit :

    Bonjour,
    je viens de découvrir votre blog. Il est vraiment super et pragmatique! Il donne envie.
    J’ai compris l’ouverture et la vitesse d’obturation. Mais comment se décider vite lorsque l’on a des images intéressantes à prendre sur telle ou telle priorité? C’est çà le plus dur qd on veut quitter la fonction automatique d’un boitier.
    Je viens d’acheter le FZ 300 ( le FZ 200 faisait de superbes photos). Il est assez compliqué et je me plonge ds le mode d’emploi…. J’espère en être contente comme je l’ai été du précédent.
    merci pour votre blog.

  32. Seb dit :

    Très bon article sur la vitesse d’obturation ;-) Clair et bien expliqué pour ceux qui débutent en photo.
    Le dernier article de Seb : Comment photographier un concert – Les clés pour réussir vos photosMy Profile

  33. Sab dit :

    Génial !!! J’adore vos explications je vais tester ceci au coucher du soleil !!!

  34. Vincent dit :

    Merci pour l’article.

    Il manque un lien vers la troisième partie (« L’EXPOSITION (2/3) »).

  35. Corinne dit :

    Bonjour , pourriez me conseiller sur un APN compact à un prix raisonnable pour prendre des photos d’animaux en mouvement ,j’ai un poulain et des oiseaux que j’aimerais prendre en photo mais ça remue beaucoup ces petites bêtes la je ne sais que choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Affichez la dernière publication de votre blog dans ce commentaire

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin