Les capteurs en photo numérique : enfin comprendre les différences

Les capteurs en photo numérique : enfin comprendre les différences

31
Publié dans : Matériel, Niveau avancé

Aaaah, les tailles de capteurs… tout un poème ! Voilà un sujet peu séduisant qu’il est pourtant intéressant d’aborder tant on peut s’y sentir perdu.
Quelles sont les principales tailles de capteurs, leurs différences et leur impact sur nos photos ?
Ne vous découragez pas tout de suite, je vais essayer de débroussailler ce thème épineux, d’être complet en restant le plus simple possible…

 

À quoi sert le capteur d’un appareil photo ?

Du temps des reflex argentiques, la photographie s’imprimait sur une pellicule de format 24x36mm (soit un rapport de 3/2, c’est-à-dire que la photo est 1,5 fois plus longue que large).
 
Retenez bien ce terme de "24-36" (24x36mm), car vous en entendrez fréquemment parler…
 
Lors du passage à l’ère de la photographie numérique, nous sommes passés d’une pellicule à un capteur numérique, composé de photosites, c’est-à-dire de petites cellules photo-électriques qui captent la lumière pour chaque pixel qui constituera l’image.
 

Le capteur, c’est un peu l’âme de votre appareil photo.

C’est lui qui capture la lumière et transforme ce que vous voyez à travers votre viseur en une image numérique. On a tendance à l’oublier, mais c’est un exploit technologique ! :)
 

Le capteur est un élément-clé pour déterminer la taille de votre image (sa résolution), les performances de votre boîtier dans les basses lumières, sa plage dynamique, etc.

 
Jusqu’ici, rien de très compliqué, votre brushing reste impeccable.. On commence seulement à s’arracher les cheveux lorsque l’on comprend qu’il existe plusieurs types de capteurs, ayant des dimensions différentes, et que ces tailles ont une influence sur le rendu de nos photos.
 

Précision importante : les dimensions d’un capteur sont différentes du nombre de ses méga-pixels :

 
> la résolution d’un capteur (le nombre de ses méga-pixels) influe sur la dimension de vos images, par exemple sur la taille des tirages que vous souhaitez faire de votre photo.
 
> La taille du capteur, elle, influe sur le rendu de l’image.
 
Pour commencer, nous allons voir les différentes tailles de capteurs existantes, puis nous parlerons de leurs conséquences sur le rendu des photos.
 

Les différentes tailles de capteurs

Exemples de différentes tailles de capteurs photos : plein-format (full frame), APSC-F, micro 4/3 et 1/2,3''… © Tonton Photo

Exemples de différentes tailles de capteurs photos : plein-format (full frame), APSC-F, micro 4/3 et 1/2,3 »… © Tonton Photo

 

Le capteur plein format (full-frame in english)

Il mesure 24x36mm pour être directement équivalent à la pellicule argentique de même taille. Plutôt réservé à des réflex haut-de-gammes pour le moment (quoique les hybrides commencent à concurrencer ce segment, avec le Sony A7).
 

Le capteur APS-C

Capteur assez grand mais plus petit que le plein format, dans des proportions allants de 1,5 (Nikon, Pentax, Sony) à 1,6 (Canon) fois plus petites.
Ce format de capteur est très courant dans les reflex d’entrée et de moyenne gamme, ainsi que dans les hybrides (Fuji, Sony, …).
 

Le capteur APS-H

Capteur 1,25 fois (arrondi à 1,3) plus petit que le plein-format, uniquement présent chez certains reflex Canon.
 

Le capteur 4/3

On l’appelle également « système micro quatre tiers » (« micro four thirds » in english).
Capteur environ 2 fois plus petit qu’un plein-format. Attention : les proportions de l’image passent de 3/2 à 4/3. On le trouve généralement sur des hybrides chez Olympus, Panasonic et Kodak.
 

et puis des petits capteurs

présents sur les compacts et bridges, et environ 3 fois plus petits qu’un plein-format (capteurs 1 pouce, 1/1,7 », ½ », 1/2,3 », 1/2,5 », …).
 

et ne parlons même pas des capteurs de téléphones mobiles

qui sont encore plus petits.
 

Impact sur l’image

Qualité d’image : une histoire de densité

Maintenant que nous avons abordé les différentes dimensions de capteurs, il faut comprendre un second point important : plus la densité de photosites sera importante sur le capteur, moins chaque photosite aura de place pour capter la lumière. Il y aura donc une baisse de qualité d’image.
 
Par exemple : 16 millions de pixels rassemblés sur un capteur APS-C de 15,6×23,5mm, seront bien plus « serrés » que sur un capteur plein-format de 24x36mm. Logique, non ? :) Pour rentrer tous ces photosites sur un capteur plus petit, il faudra donc les construire de plus petite taille.
 

C’est comme si vous essayez de mettre des galets dans une boîte : il vous faudra une grande boîte. Si la boîte est trop petite, vous ne pourrez y mettre que du gravier. Et si la boîte est encore plus petite, vous ne pourrez y mettre que du sable…

 
…ce qui explique naturellement que plus un capteur est de grande taille, plus les fabricants peuvent y placer des grands photosites. Or, plus ils sont grands, mieux ils peuvent capter la lumière, et plus ils restituent une image de qualité.
 

La gestion du bruit (monté en ISO)

Toujours en raison de la densité des photosites, plus un capteur sera grand, mieux il gèrera la montée en sensibilité. À l’inverse, plus le capteur sera petit, plus du bruit apparaîtra rapidement dans l’image (le bruit est dû à la surchauffe du capteur).
 

Capteurs, focale & facteur de recadrage

Voiiiiiiilà, nous arrivons au cœur du problème principal pour pas mal de photographes. Prenons un 50mm pour exemple.
 

Si j’ai une focale de 50mm sur plein-format, à quelle focale est-elle équivalente sur un capteur plus petit ?

Il est courant de dire qu’un 50mm sur un plein-format deviendra un 75mm sur un APS-C Nikon ou Pentax ou Fuji (x1.5), un 80mm sur un APS-C Canon (x1.6), et un 100mm sur un capteur micro 4/3 (x2).
 
C’est la fameuse histoire du « facteur de recadrage » (ou « crop factor » dans la langue de Shakespeare).
 

Cette information n’est pas tout à fait exacte.

Elle permet juste de simplifier l’expression du problème. Donc si ces questions un peu techniques vous provoquent céphalées, strabisme, rougeurs ou déprime passagère, gardez simplement ce calcul en tête : prenez votre focale, et appliquez-lui le facteur de recadrage de votre boîtier (si vous ne le connaissez pas, vous le trouverez dans le mode d’emploi de votre appareil photo) pour en connaître l’équivalent en 24x36mm.
 

Pour être plus précis…

…sachez qu’en réalité votre focale reste la même, quel que soit le capteur dont est équipé votre boîtier. Un 50mm reste bel et bien un 50mm sur plein-format, APS-C, micro 4/3, etc, etc.
 
Ce qui change, c’est que votre capteur enregistre une image de plus petite taille qu’un plein-format car il ne peut pas utiliser la surface complète de l’image envoyée par l’objectif. C’est donc le même résultat que si l’on recadrait dans la photo au post-traitement.
 

Une image valant 1000 mots, en voici l’illustration :

 

Capteurs photo numériques : les différentes tailles, à focale et distance équivalentes  : plein-format (full-frame), APS-C, micro 4/3, compacts & bridges © Tonton Photo

À focale (ici 70mm) et distance équivalentes, voici donc l’impact concret des différentes dimensions des capteurs photo numériques : plein-format (full-frame), APS-C, micro 4/3, compacts & bridges © Clément Racineux / Tonton Photo

 

Capteurs et profondeur de champ

Il est courant de dire qu’avec des capteurs de petite taille, la profondeur de champ est plus grande qu’avec des capteurs de grande taille.

 
Ainsi, vous aurez plus de mal à jouer avec les flous de premier ou d’arrière-plan, ou avec les bokeh. À l’inverse, plus le capteur est grand, plus les flous sont prononcés (profondeur de champ plus courte).
 
Idem, il s’agit d’une simplification du problème. Vous pouvez retenir cette information si vous souhaitez ne pas compliquer le sujet.
 
Pour être plus précis, la vérité est également liée au facteur de recadrage.
Avec un objectif similaire utilisé sur un capteur plein-format, puis sur un APS-C, la profondeur de champ est la même. Simplement, en raison du facteur de recadrage, on est obligé de prendre davantage de recul avec le capteur APS-C pour obtenir la même composition d’image, ce qui entraîne une profondeur de champ plus grande.
 
On me dit souvent « la profondeur de champ est plus grande sur un compact (ou sur un téléphone mobile), je ne peux pas faire de beaux flous artistiques ».
Effectivement, ce problème est dû à la petite taille du capteur : en raison du facteur de recadrage, les focales installées sur les appareils compacts sont souvent des grands angles, voire des très grands angles.
 
Le résultat visuel n’est pas franchement, voire pas du tout, celui d’un grand-angle (en raison du crop factor), en revanche le problème de la profondeur de champ demeure : plus une focale est courte, plus la profondeur de champ est grande (je vous invite à relire l’article sur la profondeur de champ pour mieux comprendre).
 

Quel format de capteur faut-il choisir lorsque l’on veut acheter un nouvel appareil photo ?

Cela dépend des photos que vous souhaitez réaliser.
 
Si vous utilisez beaucoup les effets de profondeur de champ, alors effectivement un plein-format vous conviendra.
 
Mais tout est relatif : choisir un plein-format avec un objectif peu lumineux n’aura pas d’intérêt. Alors qu’un objectif bien lumineux sur un capteur APS-C vous permettra de réaliser de magnifiques flous artistiques.
 
(Si vous ne maîtrisez pas bien le sujet de la profondeur de champ, je vous recommande la lecture de cet article : Qu’est-ce que la profondeur de champ & comment s’en servir ?)
 
Si vous débutez en photo et que tout ça vous laisse perplexe, alors ne vous prenez surtout pas la tête. Si vous souhaitez vous mettre sérieusement à la photo, choisissez plutôt un appareil avec un capteur APS-C ou plein-format, dont la prise-en-main vous convient, dont le tarif vous convient, et allez voir en ligne les images réalisées par des gens utilisant déjà cet appareil. Cela vous permettra de savoir si la qualité d’image est à la hauteur de vos exigences ou non…
 

Bilan

Maintenant que vous avez compris le principe, il faut relativiser certaines informations… et oui, je sais, ça complique encore un peu le schmilblick !

 
Les constructeurs d’appareils photos font sans cesse des progrès en terme de qualité d’image. Quand je vois par exemple celle rendue par mon Fuji X-E1 et son capteur X-trans de format APS-C, je suis toujours bluffé : elle vient directement concurrencer la qualité de mon reflex haut-de-gamme plein-format, le Nikon D3s.
 
Car oui, les dimensions du capteur et sa résolution ne sont pas les seules composantes de la qualité d’image… elles n’en constituent que deux !
 
Il ne faut pas oublier que la qualité des objectifs joue un rôle décisif dans la qualité d’une photo. Mais il y a encore d’autres composantes, très techniques (comme par exemple les algorithmes qui permettent à votre boîtier de traiter l’image restituée par son capteur), que je n’aborderai pas sur ce blog car je ne maîtrise pas suffisamment le sujet.
 

J’espère néanmoins vous avoir aidé à saisir un peu mieux en quoi la dimension d’un capteur a une incidence sur vos images, et que vous aurez au moins compris :

> les « équivalences » de focales,
> que l’on n’est pas obligé d’avoir un plein-format pour faire de jolis flous artistiques (mais qu’un trop petit capteur vous limitera énormément à ce niveau),
> que plus le capteur est petit, plus il sera sujet à l’apparition de bruit lors de la montée en ISO.

 

Si vous avez l’impression de surnager dans un océan de variantes et d’évolutions techniques permanentes… sachez que vous n’êtes pas seul(e), nous en sommes tous au même point ;)
 
L’essentiel pour un photographe reste de maîtriser les techniques de prise-de-vue, pour s’en sortir avec n’importe quel boîtier… Le matériel sophistiqué et onéreux n’est ni plus ni moins que la cerise sur le gâteau !
 
Si vous avez des questions, comme d’habitude, n’hésitez pas à les poser en commentaires !

(Requêtes ayant mené à cet article)
  • capteur photo
  • bridges experts capteur plus de UN pouce
  • taille des photosites
  • quel est la composition eun capteur photo
  • qualité image taille capteur
  • qualite d\un capteur photo
  • footo sapteyr
  • dimension format APS-C
  • définition de capteur 1 pouce
  • capteur cmos 1/2 3

Vous aimerez aussi...

31 commentaires... et vous ?

(Ce blog existe pour vous, n'hésitez pas à participer pour le faire vivre !)
  1. Noureddine dit :

    Bonjour tonton et merci pour cet excellent article
    j’ai un nikon D 7000 18-105 mm, je voudrais me lancer dans la photographie de oiseaux, aussi je voudrais vous demander quel est l’objectif préconisé et pourrais je utiliser un objectif plein format en un mot quel sera l’objectif adéquat
    Merci de m’éclairer et bonne journée

  2. Noureddine dit :

    je vous remercie pour votre retour rapide, je voulais surtout savoir si les objectifs plein format peuvent être montés sur un appareil au capteur APS-C comme le D 7000
    J’y vais de suite voir votre article recommandé
    Merci

  3. lajeunesse dit :

    Bonsoir Tonton
    Merci pour ce tuto, cela faisais 2/3 semaines que je me poser toutes ces questions dans le but de changer de boitier sans vraiment avoir le temps de me renseigner, mais en un clic, Tonton m’a éclairé…
    Merci encore pour ces Tutos…..
    Cordialement
    andre lajeunesse

  4. René dit :

    Merci pour ces explications claires
    Je pense que si l’on veut investir….. il faut choisir des objectifs à « boîtiers interchangeables  » il y a de très belles occasions ouvrant « grand » avant de choisir « LE » boîtier convoité non ?
    Bonne journée a Tous

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour René,
      merci pour votre commentaire.
      Qu’appelez-vous un « objectif à boîtier interchangeable » exactement ?

      • René dit :

        Ce que j’entends par là c’est qu’il vaut mieux « investir » dans un bon objectif FX (plein format) et ainsi être sûr de ne changer que le boitier en fonction des évolutions de matériel, et de sa propre évolution.
        Sinon tout ce que vous développez est très bien et très clair. il est entendu que ceci n’est que mon point de vue, étant passé de l’APS-C au FX j’avais gardé des objectifs et bien m’en a pris.

        • Tonton Photo dit :

          Oui, j’ai le même point de vue que vous. À l’époque où j’avais encore un réflex APS-C, j’avais également anticipé l’envie d’investir un jour dans du plein format.
          Un seul de mes objectifs est prévu pour APS-C (le Samyang 8mm fisheye), et je dois donc aller dans les menus de mon reflex plein-format pour lui demander d’adapter le format du capteur au format APS-C ;) C’est un peu dommage, mais ça fonctionne très bien ;)

  5. Il me semble que les procédés de fabrication des capteurs, influent aussi sur leurs résolutions, dont peu de gens (hors spécialistes et grands professionnels) en fait, « voient » les résultats nets et équilibrés (…écran d’ordinateur, internet, tirages photo imprimés 10 x 15 cm…)
    Voilà d’autres formats de capteurs existants (Dos professionnels):
    53,9 x 40,4 mm
    49,1 x 36,8 mm
    43,9 x 32,9 mm
    Le dernier article de Martial Maurette Photographe : Souvenirs…My Profile

    • Tonton Photo dit :

      Merci pour votre complément !
      J’en profite effectivement pour signaler que je n’ai pas listé de manière exhaustive tous les formats de capteurs existants, il y en a beaucoup, j’ai juste cité quelques exemples parmi ceux que le grand public achète le plus.
      Vous avez tout à fait raison sur le fait que peu de gens sont capables de voir réellement une différence de qualité à la manière des spécialistes.

  6. Bien sûr, ce n’était pas une demande exhaustive, plutôt un complément « précis », quasi obligatoire, sur les différences de capteurs plein-format, disons en 24 x 36 mm (Leica, Nikon, Canon,…). Merci
    Le dernier article de Martial Maurette Photographe : Souvenirs…My Profile

  7. Franck dit :

    Merci pour cet article qui m’aide a comprendre pourquoi je n’arrive pas à faire de flou artistique rapproché avec mon bridge.
    Maintenant je sais que c’est lié a la taille du capteur numérique.
    Merci, tes tutos sont vraiment bien expliqué

    • Et oui, Franck, avec un bridge, c’est vrai que c’est plus compliqué du flou d’arrière plan. Mais ce flou dépend aussi de l’ouverture, de la distance de mise au point (plus on fait le point près, et plus la profondeur de champ est proportionnellement réduite), et de la focale (plus la focale est longue, et, la aussi, plus la profondeur de champ est proportionnellement réduite).
      Donc pour un portrait, mieux vaudra zoomer pas mal (voire à fond) avec ton bridge. Mais du coup, l’angle risque d’être très serré et exclura une grande partie de l’arrière plan. Bref, pas tout simple, tout ça…

  8. françois dit :

    Comme d’habitude,
    Exposé clair et concis, l’information est suffisante. MERCI

  9. Valérie dit :

    Bonjour Tonton,

    Merci pour ces explications très claires sur les différentes tailles de capteur. J’ai néanmoins un doute suite à la lecture du tableau qui accompagne votre article « Puis-je monter un objectif pour boîtier plein format sur un boîtier APS-C » que je viens de lire en complément.
    En effet, j’utilise un Canon EOS 1100D et, comme l’objectif du kit me laissait un peu sur ma faim point de vue profondeur de champ, j’ai acheté un 50m f1.8, dont je viens de découvrir qu’il pouvait être monté sur un boîtier plein format puisqu’il porte la mention EF et non EFS. Cela veut-il dire que mon 50mm n’équivaut pas à un 80mm en équivalent plein format, comme je le pensais? Merci d’avance pour votre réponse!

  10. karoline dit :

    Tes articles sont vraiment complet et nous aide vachement à appréhender des notions de photographies qui nous paraissent souvent très flou ! Tes textes sont clairs, et tes images aussi ! J’ai beaucoup appris grâce à toi merci !

  11. DURAND dit :

    Encore un excellent article qui éclaire bien ce qu’il faut savoir des capteurs. La quantité de pixels n’est pas le seul paramètre à prendre en compte comme le laisserait croire la course aux pixels des fabricants. On est passé en quelques années de 3 Méga à 36 Méga. Un 36 Méga, ne donnera pas nécessairement les meilleurs résultats.

  12. Sébastien dit :

    Bravo, le problème est très bien expliqué et présenté. C’est une question que j’aborde souvent, et pas facile de l’expliquer clairement, notamment pour les effets de « crop » et de perte de profondeur de champ à cadrage égal…
    Bref. Bien vu et bien joué.

  13. [...] petit que sur un Micro 4/3. La petite illustration ci-dessous est issue du site Tonton Photo et de son article très clair . Je me suis permis de lui emprunter car je ne sais pas créer ce genre de shéma. Exemples de [...]

  14. Loevana dit :

    Ouah génial ! Merci Tonton photo pour ces explications limpides. J’ai encore appris quelque chose que je n’aurai jamais surement compris en lisant simplement le mode d’emploi détaillé mais ô combien « trop » technique de mon appareil (Nikon D5200).
    J’ai un objectif Nikkor DX 35 mm 1:1.8 G donc si je comprends bien celui-ci est en fait équivalent à un objectif 50 mm c’est bien ça ? Je demande parce que mon truc c’est la photo de portrait (on conseille souvent un 50 mm ou un 85 mm) et je voulais investir dans un objectif dédié. Avec cette découverte je me dis que ça peut attendre si j’ai déjà ce qu’il faut, ai-je raison ? (sachant que j’ai un autre objectif Nikkor 18-55 mm 1:3.5-5.6 g alors certes non fixe et moins lumineux pour la photo de portrait mais si c’est équivalent à un 27-85 mm c’est pas mal non plus non ?).
    Merci d’avance et encore bravo pour votre blog qui m’aide à progresser un peu plus chaque fois que j’ai l’occasion de le consulter ;-)

    • Tonton Photo dit :

      Merci Loevana, je suis ravi si ces explications t’ont aidée.
      Tu as tout à fait raison, ton Nikkor 35mm est équivalent à un 50mm quand tu le fixes à ton Nikon D5200.
      Et, effectivement, les focales de 50mm à 85mm sont idéales pour photographier des portraits :)

  15. Laurent dit :

    Merci beaucoup pour ce partage de connaissance.
    Très déçu de mon dernier achat d’un APN compact (choix par rapport au poids).
    J’ai décidé d’investir dans un reflex.
    J’ai commencé à lire et relire certains articles de ce blog, ce qui me fait apprendre pas mal de chose sur le pourquoi comment et le fonctionnement des APN, (Je sais maintenant pourquoi je n’ai pas la qualité attendu de ma dernière acquisition).
    Je vais continuer à passer quelque temps sur votre blog pour mieux me familiariser avec l’environnement de la photo.
    Encore merci pour ces explications détaillées.

  16. Konitchoa dit :

    Bonjour,

    me débarrassant de mon reflex, trop pénible et encombrant à l’usage, je compte investir dans un compact 1″ ou 4/3 (RX100 m4 ou leica 109) et un bridge expert (Leica 114) est-ce une bonne idée ?

    Deuxième point et question, mon cousin, photographe de métier, abandonne les reflex pour les mirorless qu’il trouve nettement plus rapides, qualitatifs et flexibles(la guerre entre les DSLR et les mirorrless…). Pourquoi y’a t’il deux écoles alors qu’il parait évident que le DSLR est en fin de vie à terme, la technologie avançant on commence à voir les limites du « miroir » et pourquoi pas du capteur plein format (je ne vais pas me faire que des amis…^-^) !!! Quel est ton point de vue la-dessus ?

    Cordialement.

    • Tonton Photo dit :

      Bonjour,
      je n’ai pas d’expérience sur les compacts et bridges experts dont tu parles, mais ils ont bonne réputation.

      Concernant le débat entre mirrorless et réflex, je dois reconnaître qu’en ce qui me concerne, trop de technique tue la technique. Du coup je m’intéresse aux questions matérielles uniquement lorsque j’ai de nouveaux besoins clairement identifiés (comme le poids et l’encombrement qui m’avaient poussé à me tourner vers les hybrides). En dehors de ça je n’ai pas d’avis définitif sur les technologies car je suis convaincu qu’il n’existe pas une seule technologie qui serait la meilleure. Il y a plusieurs technologies qui correspondent à des besoins différents. Le plus dur c’est d’identifier clairement nos besoins !
      Les mirrorless sont très convaincants, mais je n’enterrerais pas trop vite les réflex pour autant…
      Il faut aussi prendre en compte le fait que le parc d’objectifs est prolifique sur les réflex. Il est forcément moins fourni sur le marché des mirrorless qui sont plus récents, même si le marché évolue rapidement.
      Enfin, d’un point de vue plus anecdotique, on ne soupçonne pas à quel point les gens sont attachés au plaisir du « clic clac » du miroir des réflex ;)

  17. Dlmangnac dit :

    Bonjour et merci pour vos explications conseil très clair. Une chose M échappe…concernant la taille des photosites. Sur 2 capteurs aps-c de catégorie équivalente, donc sur un 24 mgpx les photosites seront plus serrés que sur un 16 mega ? Pourtant l image sera meilleure non ?

  18. Matthieu dit :

    Merci tonton pour la qualité de cet article !

    Si je comprends bien :
    - si je monte un objectif de 35 mm conçu pour APS-C, sur un boitier APS-C, j’obtiendrai grossomodo le même cadrage qu’avec un 50 mm sur un plein format
    - Si je monte un objectif de 35 mm conçu pour plein format, sur un boitier APS-C, j’obtiendrai aussi grossomodo le même cadrage qu’avec un 50 mm sur un plein format
    - Et enfin si je monte ce même objectif de 35 mm conçu pour plein format, sur un boitier plein format, j’obtiendrai forcement un cadrage de 35 mm sur plein format.

    C’est bien ça ?

  19. meunier jean michel dit :

    Oui c’est juste
    il faut savoir que un objectif de 50 MM correspond a la valeur de la diagonale de la surface d’un 24×36
    (surface des pellicules 135 mm argentique)
    pourquoi?
    simplement c’est la valeur necessaire pour que le rendu sur le film soit environ celui de l’ oeil
    la surface d’un capteur APS C est de 25.1×16.7 la diagonale est légèrement supérieure a 30 mm
    d’ou le 35mm
    en espérant avoir été clair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Affichez la dernière publication de votre blog dans ce commentaire

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin