Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ?

Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ?

45
Publié dans : Matériel

Devant l’offre pléthorique des cartes-mémoire disponibles sur le marché et le jargon technique des fabricants, il n’est pas toujours simple de savoir choisir la carte idéale. Étant moi-même régulièrement confronté au besoin d’acheter une nouvelle carte, j’ai décidé de défricher cette jungle pour vous.

Le format de carte qu’accepte votre boîtier photo dépend de chaque marque et modèle d’appareil, donc ces infos ne vous seront pas utiles au moment de l’achat de l’appareil, mais plutôt au moment où vous aurez besoin d’acheter une carte mémoire supplémentaire, pour bien établir votre besoin (les deux peuvent se faire au même moment me direz-vous, et je vous répondrai que… vous n’avez pas tort ;) ).
 

 
 

1/ Comment vos photos sont-elles enregistrées sur la carte mémoire ?

Quand vous déclenchez la photo, les données sont d’abord stockées dans la mémoire tampon de votre appareil, le temps que votre carte mémoire puisse les enregistrer.
 
Il faut donc que votre carte mémoire ait une vitesse d’écriture rapide, afin que la mémoire tampon de votre appareil soit encombrée le moins longtemps possible. En effet, si la mémoire tampon est saturée pendant ce temps d’écriture, alors vous ne pouvez plus prendre d’autre image. Le phénomène devient particulièrement évident lorsque l’on photographie en rafale.
 
 

2/ Les formats de cartes-mémoire : SD ou Compact Flash ?

Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ? SD ou Compact Flash ? © Tonton Photo
CF, SD, mini-SD, micro SD, xD, MMC, SDHC, SM, MS, MS duo, MS Pro, MS Duo Pro, MS Micro, RS-MMC… ce ne sont pas les formats de carte mémoire qui manquent !
 
Dans cet article, je ne traiterai que des deux modèles les plus utilisés sur les appareils photo à l’heure actuelle : les Compact Flash et, surtout, les SD (les plus répandues).
 

Compact Flash (CF)

Les cartes CF ont des dimensions plus grandes que les SD (42,6×36,4x5mm), ce qui explique qu’on ne les trouve pas dans les appareils de petite taille.
 
On peut aussi considérer qu’elles sont plus encombrantes, même s’il ne faut pas exagérer : un objet de 4cm et épais de 5mm reste relativement facile à ranger dans un sac photo ;)
 
Ces cartes sont fiables et proposent des vitesses d’écriture très rapides. Elles sont majoritairement utilisées sur les reflex, disons de semi-pro à pro.
 

Secure Digital (SD)

Les cartes SD sont des objets de plus petite taille (24x32x2,1mm). Cette compacité a entraîné leur popularité, et c’est désormais le format le plus répandu dans tous les compacts, bridges, hybrides et reflex d’entrée / milieu de gamme.
 
Leurs performances sont moindres que les cartes CF. Cependant il faut de plus en plus modérer cette affirmation, tant les progrès techniques font se rapprocher les performances de deux types de cartes, notamment sur les SDXC.
 
 

3/ La capacité de stockage

Acronyme SDHC - Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ? © Tonton PhotoL'espace de stockage de votre carte mémoire : ici, 16Go - Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ? © Tonton Photo

Concernant le jargon, vous trouverez 3 acronymes mystérieux sur les cartes SD, qui désignent en fait la capacité de stockage :
> SD pour une capacité inférieure ou égale à 2Go,
> SDHC (HC = High Capacity, « Haute Capacité ») pour une capacité entre 4 et 32Go,
> SDXC (XC = Extended Capacity pour « Capacité étendue ») pour plus de 32Go, jusqu’à 128Go et plus dans l’avenir !
 
La capacité d’une carte mémoire est exprimée en Go (Giga octets) ou Gb (Giga bytes). La capacité est exactement la même, simplement le second terme est anglais.
 
Pour calculer le nombre de photos stockables sur votre carte mémoire, il faut observer le poids moyen de vos images. Si en moyenne chacune de vos photos pèse 10Mo, alors vous pourrez en enregistrer 100 sur une carte de 1Go, 200 sur une carte de 2Go, 1600 sur une carte de 16Go, etc. (voir tableau « combien de photos votre carte mémoire peut-elle enregistrer ? » un peu plus bas).
 
Avant d’acheter une nouvelle carte mémoire, vérifiez-bien dans votre mode d’emploi les types de cartes compatibles avec votre appareil photo (en effet, un boîtier qui n’est pas récent peut très bien accepter le format SD, mais pas les SDHC ou SDXC…).
 
 

4/ L’indice de vitesse

L'indice de vitesse - Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ? © Tonton PhotoIl mesure la vitesse de transfert maximale et s’exprime en méga-octets par seconde.
 
Exemple : 45Mo/s signifie que votre carte mémoire pourra enregistrer vos images à la vitesse maximale de 45Mo/s. Ainsi, si le poids de vos fichiers RAW est en moyenne de 15Mo, votre carte mémoire sera capable d’en enregistrer trois par seconde.
 

Attention : notez bien que cet indice exprime la vitesse maximale.

Cette vitesse peut donc être inférieure dans la réalité (batterie faiblarde, environnement très froid ou très chaud, utilisation du mode rafale, etc, etc.)
 
 

5/ La vitesse en « X »

C’est le même principe que l’indice de vitesse maximale, exprimé différemment… en multiplications ;) .
À partir d’une vitesse d’écriture de référence de 0,15Mo/s, on dit qu’une carte est "x200" lorsqu’elle va 200 fois plus vite que l’unité de base, soit 30Mo/s.
 
 

6/ La classe

La classe - Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ? © Tonton PhotoLa classe UHS - Comment choisir une carte mémoire pour votre appareil photo ? © Tonton Photo

Les cartes SD sont classées par vitesses minimales d’écriture, grâce à des notes allant de classe 1 à classe 10 (10 étant la meilleure note).
 
Exemple : une carte de classe 10 aura une vitesse d’écriture minimale de 10Mo par seconde. Une carte de classe 4 aura une vitesse d’écriture minimale de 4Mo/s.
 

Vous aurez donc noté qu’à la différence de l’indice de vitesse maximale, la classe exprime la vitesse minimale…

 
Facile, non ? ;)
Oui mais ce n’est pas tout… les dénominations ont évolué pour classer les formats de cartes plus récents qui sont plus rapides (SDHC et SDXC) : on trouve désormais le classement UHS (Ultra High Speed = « Ultra Haute Vitesse ») allant de U1 à U3.
La classe U1 équivaut à la précédente classe 10 (10Mo/s)…
 
 

7/ Combien de photos votre carte mémoire peut-elle enregistrer ?

Voici un tableau approximatif du nombre de photos que vous pourrez enregistrer sur une carte mémoire.
 
Le poids d’une image dépend du format de fichier (RAW ou JPEG), du taux de compression JPEG, de la sensibilité ISO, mais aussi du nombre de détails dans l’image (une photo d’un ciel bleu et sans nuage sera plus légère qu’une photo de foule ou de forêt).
 
Les chiffres ci-dessous ne sont donc donnés qu’à titre indicatif pour vous donner un ordre d’idées de la capacité de stockage d’une carte mémoire :
 

Nombre indicatif de photos stockables sur une carte mémoire
Résolution
capteur
Carte
8 Go
Carte
16 Go
Carte
32 Go
Carte
64 Go
10MP2 288 JPEG
228 RAW
4 577 JPEG
457 RAW
9 155 JPEG
915 RAW
18 310 JPEG
1 830 RAW
12MP1 907 JPEG
190 RAW
3 814 JPEG
381 RAW
7 629 JPEG
762 RAW
15 258 JPEG
1 524 RAW
16MP1 430 JPEG
143 RAW
2 861 JPEG
286 RAW
5 722 JPEG
572 RAW
11 444 JPEG
1 144 RAW
22MP1 040 JPEG
104 RAW
2 080 JPEG
208 RAW
4 161 JPEG
416 RAW
8 322 JPEG
832 RAW

(Source : © Sandisk. Calcul réalisé à partir d’une qualité JPEG de 100% = compression JPEG sans perte visuelle avec un ratio d’image RAW 01:10)
 
 

8/ Quelle marque choisir ?

Il existe de nombreuses marques de cartes-mémoire sur le marché. Sincèrement, je n’ai testé que les deux plus réputées pour leur sérieux : SanDisk et Lexar. Je suis donc mal placé pour donner un avis critique sur les autres marques.
 
Ayant déjà vécu la (très) mauvaise expérience de voir une carte mémoire bugger et perdre ainsi toutes mes photos, je vous conseille de choisir la fiabilité, quitte à dépenser 10 € de plus. Une carte mémoire fiable vous accompagnera en effet pendant plusieurs années.
 
 

9/ Bonnes pratiques : mes conseils

Il y a quelques années, de retour d’un voyage à Bangkok, en Thaïlande, je branche ma carte mémoire sur le lecteur de carte et pfffft… plus rien, toutes les photos avaient été effacées en un éclair de seconde :(
 
(« C’est Bestel, il a voulu essayer un truc, il a branché le détecteur sur la Cibie et ça a fait pffffft… » : petit défi, si vous avez reconnu de quel film provient cette réplique, dites-le en commentaire ;) ).
 
Trêve de galéjades, je peux vous assurer que que c’est un moment très décevant à passer. Donc, pour éviter ce genre de désagrément, voici mes conseils :
 

Evitez les cartes de trop grande capacité

Plutôt que d’acheter une carte de 64Go, prenez en quatre de 16Go.
Certes, vous dépenserez une quinzaine d’euros en plus. Mais soyons logique, qu’est-ce, comparé au prix forrrt dispendieux de votre appareil ?
 
Si vous deviez perdre une carte mémoire ou qu’elle venait à être court-circuitée au moment du transfert des images, vous ne perdriez ainsi que 16Go au maximum… ce qui fait toujours moins mal que de perdre 64Go de photos !
 

Soignez vos cartes-mémoire

Ces petits objets électroniques sont fragiles : évitez donc de les exposer à la poussière, aux liquides, bref à tout ce qui pourrait oxyder ou altérer les composants électroniques de votre carte.
 
Conservez-les bien à l’abri dans leur petit boîtier plastique d’origine, ou dans une petite housse de rangement spécialisée.
 

N’éteignez pas trop vite

Lorsque vous venez de prendre une photo, laissez le temps à votre appareil d’enregistrer cette image sur votre carte mémoire avant de tout éteindre. C’est plus prudent.
 
Sur certains appareils, un jeu de lumières indique que l’enregistrement est en cours (c’est par exemple le cas sur mon Fuji X-E1, grâce à deux diodes situées à côté du viseur).
 
La plupart des appareils ont désormais un système de sécurité qui empêche le courant d’être coupé tant que le processus d’écriture sur carte-mémoire n’est pas terminé, même si vous pensez avoir éteint votre appareil. C’est rassurant mais ne vous empêche pas de rester prudent.
 
Enfin, cela paraît évident, mais restez patient et soyez sûr que l’appareil a eu le temps d’enregistrer votre photo avant de retirer la batterie ou la carte mémoire !
 

Videz régulièrement vos cartes-mémoire

Dès que vous en avez l’occasion, transférez vos photos sur ordinateur. Ainsi, en cas de bug un peu plus tard, vous aurez déjà sauvegardé le maximum d’images.
 
Par ailleurs, il est important de travailler vos photos depuis le disque dur de votre ordinateur, surtout pas directement depuis la carte mémoire ! C’est le meilleur moyen d’avoir des problèmes.
 

Faut-il parfois formater les cartes-mémoire ?

Oui. Il est bon de formater votre carte de temps à autre (plutôt que de simplement effacer les photos une par une) car, à force, la fragmentation des données enregistrées peut entraîner un ralentissement des vitesses de lecture/écriture de votre carte-mémoire.
 
Certains pensent aussi que cela réduit le risque de corruption de fichiers, c’est-à-dire le risque de bugs sur vos fichiers photos (oui, moi aussi j’ai du mal à me faire à ce terme informatique de « corruption » ;) Pourtant il répond bien à la définition du terme… ;) ).
 
 

Pour récapituler, que retenir de tout ce charabia ?

Plus la résolution de votre capteur est importante, plus le poids de vos fichiers photos sera lourd.
 
Il faut donc prévoir une grande capacité de stockage, mais aussi une vitesse d’écriture rapide pour éviter que votre appareil se bloque le temps d’enregistrer chaque photo sur la carte mémoire !
 
Le format de photo que vous choisissez, JPG ou RAW, implique également de fortes différences de poids de fichiers : les fichiers RAW pèsent lourd !
 

Mes conseils :
• choisissez directement une carte de classe 10 (U1), avec une vitesse minimale d’écriture de 45Mo/s. Vous devriez ainsi être tranquille pour quelques années, même en changeant d’appareil dans l’avenir.
• Pensez à choisir plusieurs cartes de 8 à 16Go, plutôt qu’une seule carte de 32Go.

 
Prenez soin de votre matériel pour que vos cartes-mémoire restent fiables le plus longtemps possible.
 
 

J’espère que cet article vous aura aidé à éclaircir le sujet des cartes-mémoire d’appareils photo.
 
Si vous avez des remarques ou des questions, postez-les dans les commentaires ci-dessous !

(Requêtes ayant mené à cet article)
  • carte memoire pour reflex nikon d3100
  • cartes mémoire pour Alpha 99
  • comment savoir carte maximale appareil photo

Vous aimerez aussi...

45 commentaires... et vous ?

(Ce blog existe pour vous, n'hésitez pas à participer pour le faire vivre !)
  1. CONCHES dit :

    Bonjour
    et merci pour ce petit cours sur les cartes…
    un petit rappel fait toujours du bien.

    Petite expérience, avec une carte de qualité : Prise de photo, et au moment d’enregistrer sur la carte, l’appareil tombe en carafe… de chez carafe, batterie morte… logiciel interne mort… le bouton on / off marche… mais c’est tout… ah ou, au passage cela avait grillé la carte… (mais cela ne venait malheureusement pas de la carte).

    Le film : La cité de la peur…. de la carte qui crame !

  2. GoBois dit :

    Merci pour cet excellent article ! Une question : lors du formatage d’une carte mémoire, cela a t-il une influence sur le compteur d’images. Le compteur interne retourne t-il à zéro ou bien continue t-il? Je ne voudrai pas me retrouver avec deux photos ayant le même numéro lors de l’importation de mon image sur mon ordinateur avec le risque d’en écraser une !
    Merci d’avance.
    Gérard

  3. Bon article, clair et net, pour rappeler les bases des cartes de stockage.

    A noter pour les plus débutants: l’article compare les caractéristiques des cartes CF et SD mais ne pensez pas que ça vous permettra de choisir l’une ou l’autre. Sauf cas particulier, votre appareil photo accepte un seul type de carte.
    Cas particulier: mon SONY acceptait les cartes CF et les Memory Stick (format propriétaire SONY).

    Et si vous effacez par mégarde vos photos, il existe des utilitaires pour récupérer cette erreur (dans la mesure du possible évidemment).

    ZIO

    • CONCHES dit :

      Exact :
      Si vous formatez par erreur une carte : SI SI je vous promet, cela arrive (Ca m’est arrivé une fois, j’ai confondu Format (en pensant que cela me donnerait les exifs) et…… Format… ben oui, c’est con)
      Donc, la chose à faire, c’est une fois que vous avez tout effacé…. surtout, vous retirer la carte, vous ne prenez plus de photo avec, les fichiers y sont toujours… en théorie (sauf si vous avez formaté la carte avec un logiciel qui justement ne permet pas de récupérer les fichiers, mais si vous avez utiliser le FORMAT de l’appareil photo, ça devrait fonctionner).
      Utiliser le logiciel gratuit RECUVA et sauvegardez vos fichiers sur le PC, (pas sur la carte hein !)

      • Tonton Photo dit :

        Effectivement le logiciel Recuva a bonne réputation.
        Avez-vous retrouvé l’intégralité de vos fichiers ?
        Car à l’époque de ma mésaventure thaïlandaise, au moins la moitié (voire les deux tiers) des photos retrouvées étaient corrompues : la moitié de l’image était un à-plat gris, parfois la totalité, parfois la moitié d’une photo se retrouvait dans la moitié d’une autre, etc. ;)

        • CONCHES dit :

          La réponse est OUI
          J’ai pu récuperer toutes les photos, sans aucun probléme. (Si on respecte ce que j’ai dit precedemment, sinon, non, c’est l’enfer)
          Mais peut etre que recuva a fait des progrés, j’ai eu l’occasion de le tester cet été.
          De plus votre probléme est plus lié, probablement à un faux contact (humidité ou autre qui a causé un court circuit), par conséquent il ne doit pas etre possible de recuperer des secteurs cramés

    • Tonton Photo dit :

      Merci, effectivement certains appareils acceptent 2 formats de carte, mais c’est rare.

  4. Kieffer Régis dit :

    Merci Tonton Photo,
    Comme d’hab des conseils clairs et pertinents.
    Merci
    Régis

  5. Paul dit :

    Ahhh mon bon Tonton Photo, que ferions nous sans tes conseils avisés !

  6. rezking dit :

    merci infiniment … avec vous cher Tonton nous apprenons vite et bien

  7. chanfi22 dit :

    Et encore un article clair et précis. Bravo Tonton Photo.
    Pour la « la cité de la peur » pas dur de trouver : copier/coller du de la citation dans Google et la première réponse est la bonne (trop fort leur moteur de recherche)

  8. merci pour ces conseils, j’ai plein de cartes TRANSCEND avec lesquels je n’ai jamais eu de problème, mais je vais essayer SANDISK OU LEXAR ,même si le prix n’est pas le même
    ps: étant en contact ,aussi, avec REGIS MOSCARDINI , j’ai lu récemment que vous étiez tous deux en bonnes relations puisqu’il t’a nommé ( peut-être l’es-tu ,aussi , avec LAURENT BREILLAT? )
    jean paul

  9. lucien dit :

    Merci, le bon sujet au bon moment pour moi, j’étais en train de fouiller un peu partout pour trouver les
    explications des chiffres et lettres sur les cartes.

  10. riverson dit :

    merci pour ce conseil Serge , j’en suis très rassuré.

  11. merci pour ce conseil qui me sera bien utile au prochain achat de carte
    c’est simple,clair facile à tetenir, en un mot c est sympa
    bonne journée

  12. lyren dit :

    Bonjour
    Je possède une carte extreme de 16 go et je vient de perdre toutes mes photos car lorsque j’ai voulus utiliser mon appareil photo j’avais un méssage me disant de formater carte , j’ai du le faire car impossible d’utiliser l’appareil , donc j’ai tous perdu environ 360 photos . Au final j’ai racheter la même carte et je l’ai formater avant utilisation . Merci .yannick

  13. Super article ! Merci beaucoup pour toutes ces précisions que je n’aurais probablement jamais pris le temps de chercher :) Belle journée !
    Le dernier article de Sarah-Victoria : #MyVitaBreak | Launch EventMy Profile

  14. DURAND dit :

    Comme d’habitude, super article clair et fort utile car s’y retrouver dans cette jungle « jargonnesque » (Néologisme que je viens d’inventer) des informaticiens, ce n’est pas facile. Merci.

    Deux petites remarques : Tu indiques que les Compact Flash font 4 cm sur 5 mm, d’épaisseur, c’est plutôt 3 mm d’épaisseur et tu précises que les SD sont plutôt réservées aux appareils compacts, bridges, hybrides, reflex d’entrée et milieu de gamme.
    Je possède un Konica-Minolta Dynax 5 D qui à l’époque de sa commercialisation était une entrée de gamme et qui fonctionne avec des Compact Flash et j’ai aussi un Sony Alpha 77 et un Alpha 99 qui sont dotés de SD. (2 entrées pour le 99) Je pense que ce dernier cité n’est pas un joujou de milieu de gamme.
    Personnellement je préférerais des CF car moins de risque de les perdre.

  15. DARRAS dit :

    Merci Tonton, j’ai plus appris en quelques clics qu’en 4 ans avec le mode d’emploi de mon appareil photo !!!

  16. Fantec dit :

    Attention, la vitesse affichée sur les cartes correspond pas forcément à la vitesse d’écriture. Par exemple, la carte Sandisk CF 128Go 160MB/s ne permet d’écrire qu’à 65 MB/s. Les 160 MB/s correspondent à la vitesse de lecture. Et, histoire de complexifier les choses un peu plus, la vitesse d’écriture va aussi dépendre de l’appareil photo. Mon canon 5D2 n’était pas capable de dépasser les 38 MB/s et il n’était pas forcément nécessaire de prendre une carte plus rapide.

  17. Didier dit :

    Merci Tonton pour cet article bien écrit, clair et didactique. Continuez, s’il vous plaît, à nous aider à parfaire nos connaissances. Avez vous jamais songé à réunir tous ces articles en un recueil?

  18. René dit :

    Bonjour
    Merci pour ces explications claires ( comme d’habitude! ), si je puis me permettre, un petit conseil: ne pas changer d’appareil avec une carte formatée pour un autre; les ennuis commencent!!
    Bonne journée et bonnes images à tous

  19. valoteau christophe dit :

    bonsoir comment recupere une photo coupee en deux ? merci

  20. Philippe dit :

    Merci Tonton pour ces explications bien claires.
    Personnellement outre Sandisk, j’ai testé sur mon 5D-II Transcend en Italie, 4 cartes CF de 32 Go, pour le moment pas eu de pb.
    Je pars en Nouvelles-Zélande début 2016, je reviendrai après pour dire ce qu’il en est.
    Mais ces cartes étant tout de même garanties à vie, enfin, 99 ans…je n’ai pas grande inquiétude, d’autant que les commentaires sont aussi très rassurants.
    Merci pour ton article.
    Le dernier article de Philippe : JJ-Milteau à Tournon s/Rh.My Profile

  21. mathias andre dit :

    merci tonton pour ces explications sur les cartes memoires

  22. AUGUSTIN dit :

    Bonjour,
    Jeune amateur, je n’ai pas retrouvé ma carte mémoire 2GB SD marque KINGSTON sur le tableau chapitre 7 ?
    peut-on m’éclairer ? Merci.

  23. Souvenyr dit :

    Merci pour cet article ! Il est très intéressant. Je rebondis sur un commentaire concernant la perte des photos, en te proposant un objet qui sera lancé par ma Start-up le 29 mars. Je t’envoie le lien si cela t’intéresse : http://souvenyr.com/ . Bonne journée ! :)

  24. Photographer dit :

    Merci pour cet article. J ai appris pas mal de choses. C’est parfois un peu la jungle de s’y retrouver.

  25. padilla dit :

    Super article. Question supplémentaire : quelle est la différence entre une mini sd «normale» et une «grand froid» ? La différence de prix est elle justifiée ?

  26. Myriam dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre blog. Les photos sont superbes. Les explications claires, je vais y revenir souvent.
    Merci
    Myriam (débutante, je viens d’acheter un bridge Lumix 300)

  27. Pierre dit :

    Bravo pour cette explication CLAIRE et, en plus, sympathique, ludique presque !
    Un exemple : « …une vitesse d’écriture minimale de 4Mo/s. »Vous aurez donc noté qu’à la différence de l’indice de vitesse maximale, la classe exprime la vitesse minimale… ». Eh bien, comme je lis trop vite, je ne l’avais pas noté justement ! Donc le petit ajout est fort utile pour les personnes comme moi. N’est-ce pas cela, la pédagogie ? Bravo encore et merci.
    Dans une optique « de progrès », sur les cartes que je viens de commander sur DP, il y une mention supplémentaire : V30, soit video class speed 30…
    Enfin, une petite question : les photos RAW du D500 de ma fille « pèsent » entre 23 et 33 Mo. Prenons 28 en moyenne, et divisons 64 GB par 27 Mo. Etant donné qu’un byte correspond à 8 bits et un octet aussi…on trouve qu’une carte de 64 GB devrait contenir environ 2340 (soit, pour être rigoureux, 64*1024/28) photos de cette taille. Or vous indiquez un chiffre de 832 RAW pour un capteur de 22 MPIX (ce qui est le cas du D500), et, je dois dire que l’appareil vous donne plutôt raison…(Il indique 1200). Où est mon erreur et de quelles approximations ou notions proviennent ces différences ? Merci beaucoup pour votre réponse et encore bravo. Pierre

  28. Estelle. dit :

    Super article, qui répond à plein de questions … que je ne m’étais jamais posée ; ))
    Mais étant photographe pro, j’ai toujours préféré les cartes « haut de gamme », instinctivement, je me suis dis qu’elles seraient plus performantes.
    Jusqu’à ce que 2 super Sandisk 32GO Extreme Plus commencent à planter. Uniquement à la lecture dans mon lecteur de carte. La raison : les petites barrettes plastiques à l’arrière étaient cassées… en bonne râleuse que je suis j’ai marmonné un an dans ma barbe avant d’aller me plaindre un stand Sandisk du salon de la photo de Paris… Et là surprise « mais aucun soucis madame, contacter notre SAV, ils vont vous les échanger gratuitement ! ».
    Certes ça demande quelques coup de fil et de mails, mais promesse tenue, j’ai récupérer 2 cartes même capacité flambant neuves … et plus rapides puisque la technologie à progressé entre temps !
    Conclusion : Merci Sandisk. (et Merci tonton Photo !)

Répondre à neveu jean paul Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Affichez la dernière publication de votre blog dans ce commentaire

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin